Début avril 1992, l’ouverture de Euro Disney se fait de plus en plus proche. Après avoir proposé différents numéros spéciaux depuis 1 an, le Journal de Mickey propose à ses lecteurs (en plus du pin’s commémoratif) un mini-guide pour partir à la découverte du royaume enchanté.

Ce mini-guide présente de manière très synthétique l’offre du 4ème parc de type « Magic Kingdom » au monde, après l’original de Anaheim, celui d’Orlando et celui de Tokyo.

Le parc n’étant pas encore ouvert et les travaux ayant continué jusqu’à une date très proche de l’ouverture, les concepteurs de ce guide ont visiblement rencontré un problème: le manque de photo pour illustrer ce guide. Pour palier à cet inconvénient, deux solutions principales ont été mises en oeuvre: utiliser des photos d’autres parcs (beaucoup), et photographier des maquettes pour les concepts inédits.

Ce guide d’Euro Disney présente donc la particularité de ne montrer quasiment que des photos de tout sauf… Euro Disney!

Voici l’intégralité de ce guide:

Dès la page de couverture, si c’est bien notre chateau parisien qui apparait, ses abords ne ressemblant en rien à notre Central Plaza qui ne possède pas ces sapins obstruant la vue.

On retrouve ci-dessous les plans très schématiques de l’époque similaire en un peu plus coloré de celui proposé dans le guide visiteurs.

Dès cette première page, on remarque que le Railroad ne propose que 2 arrêts en plus de Main Street et qu’il ne s’arrête pas à Discoveryland. En effet, cette gare n’ouvrira qu’en juin 1993!

On retrouve sur cette page 2 photos du Magic Kingdom de Orlando: Mickey en parade et Main Street. Aussi à l’impression du guide, ni la parade, ni le feu d’artifice n’ont encore trouvé leur nom.

Ce BTM non plus n’est pas de chez nous!

En plus d’une photo du Hanted Mansion californien, on découvre ici 2 attractions qui n’existent plus.
Les Indian Canoes, fermés dès l’automne 1994, pour manque de rentabilité (2 casts nécessaires pour peu de guests par canoë).
Quant au Cottonwood Creek Ranch, j’exagère un peu en affirmant qu’il n’existe plus. Mais transformé en Marketplace Frozen ($$$) il a perdu son âme (et son intérêt).

On voit ici un concept d’une grande partie de Adventureland, avec Adventure Isle etla Cabane des Robinsons.

Si il y a quelques années je déjeunais (très) souvent à l’Agrabah Café, on peut dire que la perte de Adventureland Bazar a enlevé un bonne part du charme de l’entrée de ce land…

Etrangement, question restaurants, le Chalet de la Marionnette, le Toad Hall ou le Bella Note ne sont pas mentionnés.

Remarquez la photo de la maquette du labyrinthe d’Alice. Pour le reste, Small World californien et Dumbo tokyoïte.

Ici nous avons un concept-art du Visionarium (aujourd’hui Buzz Lightyear’s Laser Blast) une attraction que j’appréciais beaucoup et qui collait bien au thème de Discoveryland.

Ah tiens, CinéMagique. Pas celui qui nous a quitté fin mars 2017 au Walt Disney Studios, mais en 1992 c’était tout simplement le nom donné au théâtre qui abritait Captain Eo.

Le Festival disney a été renommé Disney Village en 1996. Quant au Grand Floridian, il a visiblement traverser l’Atlantique pour se poser au bord du Lac Disney.

Même si le maître mot de ce guide était « photos non contractuelles », il permettait aux enfants (et leurs parents) de mieux connaitre le futur parc à une époque où Internet n’existait pas et où l’information passait encore principalement par la presse.